MENU  

:: AMAZONIE en Equateur...

 
Géographie
Carte Equateur
Identité Equateur
Quito
Otavalo
Cuenca
Guayaquil
Esmeraldas
Baños
Tena
Coca
Macas
Parcs nationaux
Amazonie
Andes
Galapagos

Générales
Histoire
Les Incas
Politique
Peuples & cultures
Artisanat
Journaux
Darwin Charles
La Condamine

Pratiques
Ambassades...
Office tourisme
Cie Aériennes
Eléctricité,argent
Santé,sécurité
Fêtes
Infos trek
Vos bagages
Liens

Faune & Flore
Mammifères
Insectes
Oiseaux
Lézards, serpents
Flore

e-Equateur
Contact
Identité
Forum
Tours
Hôtels

 
Légende : hôtels : | Tours : tours | Infos externes :   


"La jungle n'est qu'une illusion de l'abondance, où toutes les éspèces sont en constant danger."

Si nous devions donner quelques chiffres de l'Amazonie nous dirions, que 40% de l'eau douce sur la Terre se trouve en Amazonie, certaines îles au milieu de la rivière Amazon sont de la taille de la Suisse, que l'on y trouve un singe qui tiendrait dans votre main, d'un crapaud pouvant atteindre les 4 kg, que l'Amazonie équateurienne protège près de 900 espèces d'oiseaux, ou encore le plus long serpent, l'Anaconda (jusqu'à 10m.).

Provinces d'Amazonie La région de l'Oriente, située à l'Est de la cordilllère Royale, fait partie du bassin Amazonien. Bien que cette région occupe plus de la moitié du territoire équatorien, celle-ci compte moins de 10% de la population totale du pays. De petits villages sont reliés entre eux par un vaste réseau fluvial où de petites embarcations naviguent aisément. Toutefois, la découverte de pétrole à Lago Agrío en 1967 a nécessité la construction d'une route qui traverse la Sierra jusqu'à Quito.

Cette vaste région est découpée en 6 Provinces : Napo, Sucumbios, Orellana, Pastaza, Morena Santiago et Zamora Chinchipe.
Grande ressource pour tout le pays, cette région est pourtant bien délaissée par les autorités nationnalee installées à Quito et qui bien souvent ne connaissent pas grand chose à l'Amazonie.
Le réseau routier est déplorable, coupé régulièrement lors de la saison des pluies, téléphone de mauvaise qualité, éléctricité générée par les villes elles-mêmes, .... pourtant cette situation permet une certaine protection du mode de vie de cette région.

C'est également le refuge à de nombreuses nationnalités indiennes (7 principales en Equateur), 200 environ au total et qui ont appris à vivre en harmonie dans un lieu à priori hostile depuis plus de 10 000 ans.
Un tour en Amazonie signifie donc également la découverte de l'un de ses peuples : Shuars, Secoyas, Sionas, Zaparos, Cofanes, Huaorani, ou Quichua.



Sucumbios :

C'est la Province Amazonienne qui délimite par le Nord le pays avec la Colombie.
La supreficie de cette province, crée en février 1989, est de 18.612 km2 pour abriter environ 145 000 personnes de divers horizons.
C'est le territoire originaire des Sionas, Cofanes et Secoyas, puis les Quichuas venus des hauts plateaux s'y sont installés, avant la dernière grande migration de 'colons' venus essentiellement de la côte Pacifique du pays.
Cette dernière migration s'étend, du reste, à toutes les provinces amazoniennes.
Cette province se partage entre montagnes et forêt ce qui la rend trés contrastée.
L'Aguarico, le San Miguel et le Putumayo sont les 3 grandes rivières de cette province permettant ainsi de nombreuses liaisons fluviales entre les différents villages.
1969 verra surgir un boulversement important dans cette province avec l'installation de la Cie TEXACO + d'infos et les exploitations pétrolières disséminées dans toute la jungle.
Lago Agrio (ou Nueva Loja) hôtels est la capitale de cette province, située à 8 heures de bus de Quito, cette ville (comme presque toutes les villes de l'Amazonie équateurienne) ne présente pas grand intérêt et ne doit être qu'une étape au départ d'un tour en jungle.
Réserve de Cuyabeno : Cette réserve de 655.781 héctares protège de nombreuses éspèces animales et végétales.
Elle est idéale pour l'observation des singes, des caïmans et de nombreux oiseaux.
Cette forêt est innondable ce qui lui donne ses caractèristiques, la flore ayant dûe s'adapter à ce phénomène.
Généralement elle est accessible par pirogues (à moteur) par les rivières Aguarico et/ou Cuyabeno.
De nombreux opérateurs de tourisme travaillent dans cette réserve, même si la proximité avec la Colombie fait reculer certains visiteurs.


Napo :

Cette province orientale, la plus proche de Quito, abrite de nombreux Quichuas d'Amazonie, et il vous sera donc possible d'y découvrir les plantes médicinales quichuas, tout comme leur artisanat.
Tena Hôtels est la capitale de la Province.
Cette province propose une excellente activité de rafting, mais sa forte colonisation a transformé la forêt en plantations de cacao, café, manioc cacahuètes, bananes, papaye,...
Non loin de Tena, se trouve le village de Misahualli. Il fût jadis le point de départ de nombreux tours en Amazonie, mais pour être tout à fait honête, la colonisation, et dernièrement la recherche semi-industriel d'or, a bien endommager cette zone, qui tente tout de même de survivre mais que nous ne pouvons conseiller pour une excursion en jungle.


Orellana :

C'est la Province la plus jeune du pays, n'ayant pas plus de cinq années d'existence.
Entre ses diverses richesses naturelles, se trouve le pétrole et le bois, en plus des fabuleux paysages, de sa flore et de sa faune.
Elle est délimitée au Nord par la Province de Sucumbíos, au Sud Pastaza, à l' Est le Pérou et à l'Ouest la Province du Napo.
Les natifs de cette Province appartiennent majoritairement à la nationnalité Huaorani, Schuar et Quichua.
La superficie de son territoire est de 20.652 km².
Son chef-lieu est la ville de Francisco de Orellana (El Coca) hôtels et est intégrée par quatre cantons.
C'est le départ idéal pour un tour en jungle , en 3 directions principales:
- Territoire Huaorani
- Parc National Yasuni
- Laguna Pañacocha


Pastaza :

Cette Province était connue à l'époque coloniale comme la Province de la Canelle.
Situé au pied du village de Baños, c'est une autre porte à l'Amazonie, même si celle-ci est difficilement accessible, presque essentiellement par la rivière Curaray, bordé de petits villages et communautés.
La capitale de cette province est Puyo hôtels et regroupe de nombreuses associations indigènes. Pour autant, c'est une ville trés créative et référence de l'artisanat d'amazonie.
Les vents chauds venant du bassin amazonique viennent chaque après-midi pour coller les nuages sur les sommets entourants, et créant, ainsi une atmosphère spéciale.
L'accès depuis Quito à Puyo est essentiellement routier (environ 6 heures), vous en profitez pour faire une étape et découvrir la ville de Baños.


Morena Santiago :

Cette province d'environ 145 000 habitants sur 23 900 km² est la terre des Jivaros, qui sont en fait les shuars, les fameux réducteurs de têtes.
Cette province crée en 1953 comporte 2 zones, une première pré-amazonique et, la seconde, amazonique.
Elle abrite le Parc Nationnal de Sangay, et son volcan Sangay (5230m.)Infos géologiques, les grottes de Los Tayos, et, bien-sûr, un immense territoire de jungle.
Macas , câpitale de cette Province est le siège de cette nationalité Shuar et celle des Ashuars (trés proches).
Cette petite ville située à 366 kms au Sud-Est de Quito se rejoint soit par la route via Puyo, (ou depuis Cuenca) en 14 heures ce qui la rend donc difficile d'accès et la protège du monde extèrieure. soit par avion depuis Quito (env.105 usd A/R), depuis Cuenca (107 usd A/R).
C'est donc une province essentiellement agricole, avec notament l'élevage de bovins, ce qui a donné une certaine richesse à cette province.
Certains tours en jungle sont proposés dans cette région.


Zamora Chinchipe :

Cette Province est la plus éloignée de la capitale, et reste trés peu visitée par le grand public.
Avec environ 16 000 habitants, c'est la moins peuplée du pays, essentiellement par les Shuars et les Saraguros.
Zamora est la capitale de cette province, située à 710 kms de Quito, elle est accessible uniquement par la route, via Loja (environ 17 heures).
Nous noterons que cette province abrite le Parc National de Podocarpus.


Tours en Jungle