MENU  

:: Trek, Randonnée et Andinisme en Equateur...  

 
Géographie
Carte Equateur
Identité Equateur
Quito
Otavalo
Cuenca
Guayaquil
Esmeraldas
Baños
Tena
Coca
Macas
Parcs nationaux
Amazonie
Andes
Galapagos

Générales
Histoire
Les Incas
Politique
Peuples & cultures
Artisanat
Journaux
Darwin Charles
La Condamine

Pratiques
Ambassades...
Office tourisme
Cie Aériennes
Eléctricité,argent
Santé,sécurité
Fêtes
Infos trek
Vos bagages
Liens

Faune & Flore
Mammifères
Insectes
Oiseaux
Lézards, serpents
Flore

e-Equateur
Contact
Identité
Forum
Tours
Hôtels

 

Informations sur Trekking, randonnées et Andinisme en Equateur



Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, l'Equateur est le pays rêvé pour le trek, la randonnée, les expéditions, et l'ascension.
En effet, les sites d'ascension sont d'une incroyable accessibilté, les routes atteignent les 4800 m., refuge Whimper à 5000 m. (le plus haut du monde), et permettent donc la réalisation de plusieurs belles ascensions en un temps assez court.

Notons tout de suite que l'alpinisme en Equateur se nomme Andinisme, et oui, logique...

:: Condition physique - Préparation :

Il va s'en dire que ce n'est pas en prenant 3 semaines de vacances pour visiter l'Equateur et tenter d'y faire quelques ascensions que vous reussirez à retrouver une bonne condition physique, du moins, suffisante, pour mener à bien votre périple.

Cette condition doit provenir d'une préparation et d'un entrainement plus ou moins régulier à la marche, la randonnée, voir même l'alpinisme.

Attention, vous n'avez pas non plus besoin d'être un superbe athlète pour réussir les ascensions ou des treks en Equateur, il est seulement logique d'avoir une bonne condition physique avant de se lancer dans ce genre d'efforts.
En clair, si vous fumez 3 paquets de cigarettes, buvez 1 litre de whisky, et mangez exclusivement des plats bien en sauce ou du Fast food , quotidiennement, alors il vous sera sûrement trés difficile de réaliser avec succés vos tentatives d'andinisme en Equateur !! (sourire de l'auteur)

Un peu de marche, avec sac à dos si possible, avant votre voyage et tout au long de votre vie, ne sera qu'un facteur positif dans la réalisation de vos projets andins.

Nous ajouterons tout de même que d'être un bon marcheur n'est pas le seul critère important pour vos prochaines ascensions.
En effet, en Equateur, l'altitude joue un rôle déterminant, et une bonne acclimatation à cette altitude est l'élément essentiel à l'élaboration de votre programme.

Nous avons vu de trés gros marcheurs en France, complètement inaptes à une ascension en Equateur, et ce, pour ne pas avoir prévu une bonne préparation à l'altitude au début de leur séjour.
Pour autant ce qui suit devrait vous aider à une bonne acclimatation à ces altitudes.

:: L'acclimatation :

Avant de commencer l'ascension d'un volcan, n'oubliez pas de consacrer une période d'acclimatation pour la bonne réalisation de votre objectif.
Bien que chaque organisme va s'acclimater à l'altitude de manière différente, il est d'usage de se réserver une période variant d'une semaine à 10 jours avant de véritablement commencer de l'Andinisme pur.
Vous pouvez donc, après 1 ou 2 jours de repos à votre arrivée à Quito, commencer par quelques petites randonnées.
Partez visiter Otavalo et profitez-en pour débuter votre entrainement à l'altitude.

En effet, vous pourriez faire le tour de la Lagune Cuicocha, superbe promenade d'environ 5 heures, autour d'un lac de cratère situé aux pieds du Cotacachi.
Attention, pour des raisons de sécurité, ne faîtes pas cette ballade tout seul, soyez en petit groupe, ou demandez un guide.

Après cette petit marche vous pourriez commencer un premier véritable effort, en tentant l'ascension de l'Imbabura (4580 m.) depuis le village de Esperanzas, situé à quelques kilomètres de Ibara.
Prévoyez un petit encas, car la marche durera environ 6 à 7 heures.
Démarrez tôt le matin, Ascension puis vous pouvez dans la même après-midi faire un retour sur Otavalo ou Quito.

Dans la même région, vous pouvez également faire l'ascension du Fuya-Fuya (4200 m.)(2 h.), surplombant la Laguna Mojanda.
Prévoyez un taxi aller et retour car le sentier Incas de retour à Otavalo est devenu impraticable et les possibilités de se perdre sont énormes.
Là encore, par sécurité et pour partager le coût du Taxi n'hésitez pas à partir en petit groupe.

N'oubliez pas d'entrecouper vos ascensions avec des périodes de repos, et de beaucoup boire.

De retour à Quito, vous pouvez prévoir une nouvelle ascension, soit celle du Pichincha, qui se fait trés aisement en une journée, ou celle d'une des deux Illiniza.
Pour cette dernière nous vous conseillons Illiniza Norte (Nord), plus facile d'accès.
Dans les deux cas il est recommandé de prendre une formule proposée par une agence, notament pour Pichincha, en effet, ces sites ne sont pas trés bien désservis par les bus locaux bien que pour Illinizas cela soit possible via bus + taxi.
A vous de voir si vous voulez jouer l'aventure et la barroude jusqu'au bout où si vous désirez, tout de même, un peu de confort et de tranquilité.

Autour de Quito, autre alternative, pour votre préparation, faire une journée au Pasochoa, belle mais longue randonnée, ou encore l'ascension de El Corazon, également assez longue approche.

Enfin, vous pouvez également décider de rester 2 jours dans le Parc Cotopaxi, en bivouac, de nombreux points de campements sont prévus, mais presqu'obligatoirement en passant par une agence qui vous proposera un programme de 1 à 3 jours dans ce parc nationnal, en concluant par l'ascension du Cotopaxi.

Notez encore que de trés nombreuses agences vous proposent des préparations à la glace, techniques basiques à l'andinisme (alpinisme): cordée, crampons, piolet....

:: Ascensions - Andinisme :

De nombreuses ascensions sont possibles en Equateur, notons ici les plus connues, celles que l'on considère réellement comme andinisme car elles atteignent la glace et necessitent donc l'utilisation de matériel spécialisé comme crampons, piolet, cordes, etc... :
  • Cayambe
  • Cotopaxi
  • Illiniza Sud
  • Chimborazo
 CAYAMBE -- 00°01.72' Sud - 77°59.13' Ouest -- 4790 m. --

Ce volcan inactif est situé à 55 km au Nord de Quito et son refuge à 28 kms de la ville du même nom : Cayambe dans la Province du Pichincha.
Pour être situé sur la ligne de l'équateur, ce volcan est le point le plus haut de cette ligne et est le plus haut sommet du monde depuis le centre de la terre.
Son sommet fut atteint pour la première fois en 1880 par l'expédition de l'allemand Whymper.

En véhicule 4x4, le refuge est situé à environ 2h30 de Quito, son acces en bus est possible bien qu'un peu compliqué et se terminera à pied car la dernière partie est trés accidentée.
Bien que ce volcan ne soit pas le plus élevé de l'Equateur, son ascension en reste plus technique que celles du Cotopaxi et du Chimborazo.

Arriver en milieu de journée pour parfaire sa technique de glace et vérifier tout son matériel.
Vous pourrez dormir au refuge Ruales Oleas Berge, situé à 4700 m. d'altitude, il est capable d'accueillir jusqu'à 80 personnes.
Départ du refuge vers 1h du matin pour une ascension d'environ 6 heures. Dès le début c'est de la glace, utilisation des crampons et du piolet.
Les crevasses et les risques d'avalanches sont les principales difficultés de cette ascension, pour autant, votre retour au refuge ne peut dépasser les 10h00 du matin.
Quatre dômes représentent les points culminants de ce volcan, et si le temps est clair, il vous sera possible d'observer jusqu'au bassin amazonien.
Cette ascension est possible toute l'année sachant que les meilleurs mois sont d'Octobre à Janvier.
Ne tentez pas cette ascension sans un guide local de haute-montagne.
[photo]

 COTOPAXI -- 0°41' Sud - 78°26' Ouest -- 5897 m. --

C'est bien evidement l'ascension la plus connue et réalisée en Equateur.
Ce magnifique volcan situé dans un Parc national de plus de 33000 ha, est accessible par la Panamericana en moins d'une heure.
C'est le lieu de randonnées, trekking, excursions d'une journée, camping,(voir notre page tours) et ce tout au long de l'année par une cliente étrangère mais également par de nombreux équatoriens.

L'ascension de ce volcan ne représente aucune difficulté (il serait côté PD (peu difficile) dans les Alpes) si ce n'est celle de l'altitude, en effet, avec ses 5890 m., c'est le second point le plus élevé de l'Equateur, et à ces altitudes, votre corps ne réagit plus tout à fait comme d'habitude.
Après une arrivée en milieu de journée au refuge déjà situé à 4800 m., l'après-midi est consacrée à la vérification du matériel et techniques de glace pour bien connaitre le niveau de chacun.
Repas au refuge, puis repos jusqu'à minuit, heure du départ pour cette ascension.
Environ une heure de marche avant d'atteindre véritablemnt la glace.
L'ascension durera environ 6 heures et vous arriverez donc au sommet pour un grandiose levé de soleil (dépendant du temps), par jour clair, c'est une vue magique de la vallée des volcans que vous aurez.
Vous verrez également trés clairement le cratère de ce volcan qui reste actif.
Redescente au refuge pour l'atteindre, si possible avant 10h00, toujours pour les mêmes raisons de sécurité.
Retour sur Quito ou continuation vers le Sud pour le Chimborazo !
Ne tentez nullement cette ascension sans un guide local de haute-montagne.
[photo]

 ILLINIZA Sud -- 0°66' Sud - 78°71' Ouest -- 5263 m. --

Vous avez le choix entre deux sommets, Illiniza Nord qui est normalemnt dégagé des glaces et qui peut donc être atteint sans equipement particulier, et Illiniza Sud qui elle, necessite un matériel classique pour des ascensions sur glaciers.

Il vous faudra prévoir 2 jours pour l'ascension d'un de ces deux sommets.
Depuis le parking, plus connu sous le nom de «la Virgen»(la Vierge), une marche d'environ 2 heures est necessaire pour atteindre le refuge.
Notons que cette marche d'approche est assez éprouvante physiquement dû à votre chargement, et à des passages dans des pentes de sable volcanique.
Nuit dans ce petit refuge «Nuevos Horizontes» (Nouveaux Horizons) situé à 4650 m. .
Le lendemain, il vous faudra prévoir un départ vers les 5 heures pour l'ascension qui durera environ 4 h.
Notons des pentes de 55 à 65° et le passage de quelques crevasses, il vous faudra donc être entrainé à ce genre d'exercice.

Le retour au refuge s'effectue en moins de 3 heures et vous avez donc l'aprés-midi pour rentrer sur Quito ou autre ...
[photo]

 CHIMBORAZO -- 1°46' Sud - 78°6' Ouest -- 6310 m. --

Le Chimborazo est le volcan le plus élevé de l'Equateur, et a longtemps été considéré comme le plus haut sommet d'Amérique du Sud.
Situé à environ 60 kms de la ville Ambato, ce volcan est donc la grosse ascension de l'Equateur, ce qui limite le nombre de participants à la tentative de son ascension.
Il est possible d'atteindre par véhicule le premier refuge « Hermanos Carrels » déjà situé à 4800 m.
De là, en moins d'une heure, on atteint le refuge le plus haut du monde, le Refuge Whymper : 5000 m.
De ce refuge, c'est une vision absolument extraordinaire que l'on peut avoir en se sentant vraiment « la tête dans les nuages !! »
Diner et courte nuit au refuge, car il faudra débuter l'ascension vers minuit.
Cette montée dure environ 8 heures et, même si techniquement elle reste facile, la principale difficulté, comme vous l'aurez compris est l'altitude.
Il faudra traverser quelques crevasses, et avaler les 1300 m. de dénivelé pour arriver au plus haut dôme de ce volcan qui en comporte 5.
Du sommet par temps clair, c'est la magnifique vallée des volcans qui se découvrira à vous...
Compter de 3 à 4 heures pour le retour au refuge.

Notons que cette ascension peut être, pour des raisons spéciales, annulée, en effet l'état de la glace mais plus encore la situation du volcan Tungurahua qui envoit régulièrement ses cendres sur ce glacier, entrainent, de temps en temps, l'impossibilité de l'ascension.

[photo]

:: Guides de Haute-Montagne - Ethique :


Toutes les ascensions décrites, sont vraiment recommandées avec un guide local de haute-montagne.
Leur statut n'est pas dû au hasard mais à une longue et difficile préparation et formation.
A la fin de cette formation, ils recevront un diplome officiel de guide, seule véritable garantie de leur maîtrise de ce domaine andin.
Du reste le nombre d'accident en montagne en Equateur (presque nul), prouve bien la qualité des guides en Equateur.
N'oubliez pas que le guide est le seul juge de la faisabilité d'un projet, d'un objectif, et que sa décision, même si elle peut paraître frustrante parfois, est trés certainement bien justifiée.
A ces altitudes, vous perdez déjà une partie de vos moyens mentaux, vous pouvez donc même être dangeureux pour vous et le petit groupe, faites donc confiance au guide !
Le exemples ne manquent pas pour vous affirmer que certaines personnes peuvent être beaucoup plus dangereuses que la montagne elle-même.

Enfin nous rappellerons deux fondements d'un guide de Haute-Montagne :
- Le guide a un devoir de moyens mais en aucun cas de réalisation.
- L'assistance à personne(s) en danger, même extérieure(s) à votre groupe, prévaudra toujours sur la réalisation d'une ascension.

Si un guide venait à vous dire le contraire : Fuyez !!!
En toutes circonstances, faites donc confiance à votre guide qui saura pendre la bonne et la sage décision pour vous.

:: Matériel :


Presque toutes les agences vous proposeront le matériel necessaire aux diverses ascensions en Equateur.
Vous pouvez néanmoins prévoir le vôtre, notament
(en plus de vos vêtements classiques pour séjour en haute montagne):
  • Sac de couchage (-30°)
  • Coques et crampons
  • Piolets
  • Masque gortex
  • Charbon chauffant pour chaussures
  • Lanterne, lampe de poche
  • Allumettes tempête
  • Barres énergétiques
  • Aspirine
Cette liste n'est bien-sûr nullement exaustive !
voir aussi : Vos Bagages

:: Voyage :


Notre séléction de voyage à l'affiche actuellement .